Cette question est archivée, les contributions sont neutralisées. 

Bonjour Isabelle,

Détecter le cancer du côlon par une simple prise de sang est un vieux rêve du corps médical. La découverte de marqueurs tumoraux dans les années 1970 avait fait naître de grands espoirs. Mais ils se sont révélés non spécifiques du cancer du côlon et d'élévation tardive lorsque le cancer était déjà évolué.
La protéomique, qui consiste à analyser des protéines extraites d'un tissu ou d'un fluide biologique, fait naître de grands espoirs. Il existe des protéines que l'on identifie dans un cancer du côlon et que l'on ne retrouve pas dans la muqueuse intestinale normale. Si elles sont secrétées dans le sang avec des anticorps dirigés contre ces protéines, on peut réaliser un test de diagnostic sanguin. Plusieurs équipes de recherche travaillent sur ce sujet dans le monde. Une étude en France notamment associe des équipes universitaires à Dijon et Tours et un industriel. Les premiers résultats sont prometteurs, mais il faudra 5 à 10 ans, s'ils se confirment, pour disposer d'un test sanguin utilisable dans le dépistage au niveau d'une population prise dans son ensemble.

Les autres échanges :

Bonjour Isabelle,

Détecter le cancer du côlon par une simple prise de sang est un vieux rêve du corps médical. La découverte de marqueurs tumoraux dans les années 1970 avait fait naître de grands espoirs. Mais ils se sont révélés non spécifiques du cancer du côlon et d'élévation tardive lorsque le cancer était déjà évolué.
La protéomique, qui consiste à analyser des protéines extraites d'un tissu ou d'un fluide biologique, fait naître de grands espoirs. Il existe des protéines que l'on identifie dans un cancer du côlon et que l'on ne retrouve pas dans la muqueuse intestinale normale. Si elles sont secrétées dans le sang avec des anticorps dirigés contre ces protéines, on peut réaliser un test de diagnostic sanguin. Plusieurs équipes de recherche travaillent sur ce sujet dans le monde. Une étude en France notamment associe des équipes universitaires à Dijon et Tours et un industriel. Les premiers résultats sont prometteurs, mais il faudra 5 à 10 ans, s'ils se confirment, pour disposer d'un test sanguin utilisable dans le dépistage au niveau d'une population prise dans son ensemble.

Fondation Arc pour la recherche sur le cancer
Notre newsletter



Frontpage Slideshow | Copyright © 2006-2011 JoomlaWorks Ltd.

Les différents cancers

Facteurs de risque, dépistage, prévention, traitements, recherche... Consultez tous nos dossiers sur les différents cancers.

En savoir plus

Cafés de la recherche - Marseille

Café de la recherche à Marseille

Venez rencontrer les chercheurs à Marseille, le 13 mai prochain !

Plus d'information et inscription

 

Triathlons 2014

Partenaire Grande Cause de la F.F.TRI, la Fondation ARC sera présente sur le « Grand Prix F.F.TRI. de triathlon pour la recherche sur le cancer », championnat de France des clubs de 1ère division.

Pour en savoir plus


Faire un don ISF
Calculez votre don ISF

Sport et cancer

bt commande publis

Nos vidéos

Toutes les vidéos

Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, reconnue d'utilité publique

  • Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON