Cette question est archivée, les contributions sont neutralisées. 

Bonjour Danielle,
Pour répondre à votre première question : le risque est plus important dans les 3 eres années par rapport au risque après 3 ans. Le risque des triple-négatifs dépend surtout de paramètres tels que la taille, l’envahissement de ganglions, la présence de métastases.

En ce qui concerne votre 2ème question : si le cancer n’exprime pas les récepteurs aux hormones, la probabilité de présenter des métastases de ce même cancer est très très rare.
Si le cancer exprime les récepteurs aux hormones, le risque est plus faible que dans les 5eres années, mais n’est pas nul (sous réserve que le cancer presente initialement des facteurs de risque de métastases).

Les autres échanges :

Bonjour Danielle,
Pour répondre à votre première question : le risque est plus important dans les 3 eres années par rapport au risque après 3 ans. Le risque des triple-négatifs dépend surtout de paramètres tels que la taille, l’envahissement de ganglions, la présence de métastases.

En ce qui concerne votre 2ème question : si le cancer n’exprime pas les récepteurs aux hormones, la probabilité de présenter des métastases de ce même cancer est très très rare.
Si le cancer exprime les récepteurs aux hormones, le risque est plus faible que dans les 5eres années, mais n’est pas nul (sous réserve que le cancer presente initialement des facteurs de risque de métastases).

Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, reconnue d'utilité publique