Cette question est archivée, les contributions sont neutralisées. 

Dr André
Dr André

Dr André

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Chercheur sur les thérapies ciblées et les chimiothérapies

Bonjour Sylvie,
L’espérance de vie dans le cancer du sein stade IV a considérablement augmenté ces dernières années grâce à l’apparition de nouveaux traitements.
Ceci dit on considère toujours que c’est une maladie incurable dans la mesure ou il est assez rare qu’il y ait une rémission complète sans aucune rechute. Néanmoins, le terme incurable, exact sur le plan de la signification, est de plus en plus remplacé par le terme « maladie chronique », qui signifie que la maladie ne disparaît pas, mais peut être maitrisée pendant un certain temps. Ceci est surtout applicable aux cancers du sein exprimant les récepteurs aux hormones ou ceux exprimant Her2.
Il existe effectivement un certain nombre de médicaments, notamment thérapies ciblées, qui sont en train de montrer leur efficacité. Certains d’entre eux, notamment l’évérolimus, le TDM1, le pertuzumab sont attendus sous peu.

Les autres échanges :

Dr André
Dr André

Dr André

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Chercheur sur les thérapies ciblées et les chimiothérapies

Bonjour Sylvie,
L’espérance de vie dans le cancer du sein stade IV a considérablement augmenté ces dernières années grâce à l’apparition de nouveaux traitements.
Ceci dit on considère toujours que c’est une maladie incurable dans la mesure ou il est assez rare qu’il y ait une rémission complète sans aucune rechute. Néanmoins, le terme incurable, exact sur le plan de la signification, est de plus en plus remplacé par le terme « maladie chronique », qui signifie que la maladie ne disparaît pas, mais peut être maitrisée pendant un certain temps. Ceci est surtout applicable aux cancers du sein exprimant les récepteurs aux hormones ou ceux exprimant Her2.
Il existe effectivement un certain nombre de médicaments, notamment thérapies ciblées, qui sont en train de montrer leur efficacité. Certains d’entre eux, notamment l’évérolimus, le TDM1, le pertuzumab sont attendus sous peu.

Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, reconnue d'utilité publique