Cette question est archivée, les contributions sont neutralisées. 

Bonjour Marie-José,

Oui tout à fait. Les cancers qui expriment les récepteurs aux oestrogènes sont les plus nombreux. Et il y a de nombreuses recherches sur ce type de cancers.
Pour votre cas, il me manque certains éléments pour être précise dans ma réponse mais en dehors de l’expression des récepteurs aux œstrogènes, l’expression de récepteurs de la progestérone est un élément de bon pronostic, ainsi que la petite taille de la lésion et son bas grade.
Les éléments qui entrent dans la décision de prescrire une chimiothérapie pour les carcinomes oestrogènes positifs sont surtout de nombreuses métastases ganglionnaires et une grande taille tumorale et la présence d’emboles tumorales dans les vaisseaux autour de la tumeur.

Les autres échanges :

Bonjour Marie-José,

Oui tout à fait. Les cancers qui expriment les récepteurs aux oestrogènes sont les plus nombreux. Et il y a de nombreuses recherches sur ce type de cancers.
Pour votre cas, il me manque certains éléments pour être précise dans ma réponse mais en dehors de l’expression des récepteurs aux œstrogènes, l’expression de récepteurs de la progestérone est un élément de bon pronostic, ainsi que la petite taille de la lésion et son bas grade.
Les éléments qui entrent dans la décision de prescrire une chimiothérapie pour les carcinomes oestrogènes positifs sont surtout de nombreuses métastases ganglionnaires et une grande taille tumorale et la présence d’emboles tumorales dans les vaisseaux autour de la tumeur.

Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, reconnue d'utilité publique