Cette question est archivée, les contributions sont neutralisées. 

Bonjour Robert,

Le traitement mis en œuvre par l’équipe médicale qui a pris en charge votre maladie à pour objectif de la contrôler. Après la Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP), lors de la visite avec l’oncologue ou l’urologue, celui-ci a dû vous indiquer que les thérapeutiques utilisées ont pour la plupart, à des degrés variables, un impact sur la fonction sexuelle, ce d’autant que certaines d’entre elles ont pour but d’assécher la sécrétion d’hormones mâles, ou androgènes. Ceci étant dit, cela n’est pas nécessairement une fatalité. Il existe peut-être, des moyens à mettre en œuvre pour vous aider. Parlez-en à votre oncologue ou à votre urologue ! Il pourra, peut-être vous orienter vers un sexologue.

Les autres échanges :

Bonjour Robert,

Le traitement mis en œuvre par l’équipe médicale qui a pris en charge votre maladie à pour objectif de la contrôler. Après la Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP), lors de la visite avec l’oncologue ou l’urologue, celui-ci a dû vous indiquer que les thérapeutiques utilisées ont pour la plupart, à des degrés variables, un impact sur la fonction sexuelle, ce d’autant que certaines d’entre elles ont pour but d’assécher la sécrétion d’hormones mâles, ou androgènes. Ceci étant dit, cela n’est pas nécessairement une fatalité. Il existe peut-être, des moyens à mettre en œuvre pour vous aider. Parlez-en à votre oncologue ou à votre urologue ! Il pourra, peut-être vous orienter vers un sexologue.

Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, reconnue d'utilité publique