Cette question est archivée, les contributions sont neutralisées. 

Michel
Michel

Michel

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Chercheur sur les tumeurs du foie

Bonjour Marie-Ange,

Les cancers de l’ovaire se propagent surtout au péritoine (c’est-à-dire la membrane qui entoure les organes dans l’abdomen). Les métastases hépatiques y sont rarement isolées. Cela signifie que dans les rares cas où elles sont présentes, elles sont associées à une atteinte du péritoine (même si cette dernière n’est pas visible sur le scanner ou les autres examens réalisés). Le meilleur traitement est le recours à une chimiothérapie. La chirurgie hépatique n’est utilisée que de manière exceptionnelle.
Le choix du protocole de chimiothérapie dépend de très nombreux facteurs (le type du cancer de l’ovaire, son extension, l’âge de la personne atteinte par le cancer, ses antécédents médicaux…) C’est après l’évaluation de l’ensemble de ces facteurs que l’oncologue médical (le médecin responsable de la chimiothérapie) indiquera le protocole le plus adapté.

Les autres échanges :

Michel
Michel

Michel

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Chercheur sur les tumeurs du foie

Bonjour Marie-Ange,

Les cancers de l’ovaire se propagent surtout au péritoine (c’est-à-dire la membrane qui entoure les organes dans l’abdomen). Les métastases hépatiques y sont rarement isolées. Cela signifie que dans les rares cas où elles sont présentes, elles sont associées à une atteinte du péritoine (même si cette dernière n’est pas visible sur le scanner ou les autres examens réalisés). Le meilleur traitement est le recours à une chimiothérapie. La chirurgie hépatique n’est utilisée que de manière exceptionnelle.
Le choix du protocole de chimiothérapie dépend de très nombreux facteurs (le type du cancer de l’ovaire, son extension, l’âge de la personne atteinte par le cancer, ses antécédents médicaux…) C’est après l’évaluation de l’ensemble de ces facteurs que l’oncologue médical (le médecin responsable de la chimiothérapie) indiquera le protocole le plus adapté.

Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, reconnue d'utilité publique