Cette question est archivée, les contributions sont neutralisées. 

Bonjour Julien,

C’est précisément un des objectifs de la recherche sur le cancer que d’identifier les inégalités à l’œuvre dans la lutte contre la maladie et de contribuer à l’élaboration de politiques publiques visant à réduire ces disparités.

Ces dernières années, des travaux ont montré, qu’en France, le cancer – qu’il s’agisse de sa prise en charge, de l’accès aux soins ou de l’exposition aux facteurs de risque – n’échappe pas aux inégalités sociales à l’œuvre dans notre pays. Ainsi, en 2008, l’Institut de veille sanitaire (InVS) a souligné « le rôle majeur [du cancer] dans les inégalités sociales ». Je vous invite à lire à ce sujet un article que nous avions alors réalisé sur notre site Internet (lien).

Face à ce constat, l’ARC a choisi de soutenir plusieurs projets de recherche. Je peux vous citer en exemple, les travaux de l’équipe du Professeur Guy Launoy à Caen (lien) qui cherche à reconstituer les différentes étapes de la prise en charge des cancers du sein et du colon-rectum et ainsi à reconnaître les principaux facteurs responsables des inégalités sociales face à la maladie, en particulier les facteurs liés à l’organisation de l’offre de soins, du dépistage au suivi post-thérapeutique.

Plus récemment, dans le cadre d’un partenariat avec l’Institut national du cancer (InCA), nous avons soutenu plusieurs projets sur la thématique « Cancer et travail ». Les résultats de ses travaux ont été présentés en fin d’année dernière et plusieurs d’entre eux ont pointé les contributions du travail aux inégalités sociales face au cancer : exposition aux cancers professionnels, retour au travail après la maladie, information des travailleurs, accès au dépistage, etc. nous ne sommes pas tous égaux face à ces questions.

Si notre association a choisi de soutenir ces projets, c’est que nous savons que ces fortes disparités constatées présentent un risque d’écueil pour les stratégies de prévention mises en œuvre (comme le dépistage par exemple) ou l’accès aux soins. Nous savons aussi que c’est l’accès de tous aux progrès scientifiques et aux avancées de la recherche médicale qui est en jeu ici.

Nous voulons donc par ces travaux permettre l’adaptation des politiques publiques et contribuer à leur efficacité. C’est ainsi que cette action s’inscrit dans le dernier Plan Cancer 2010-2012 dont la lutte contre les inégalités est un des axes majeurs.

J’espère avoir répondu à votre question.

Les autres échanges :

Bonjour Julien,

C’est précisément un des objectifs de la recherche sur le cancer que d’identifier les inégalités à l’œuvre dans la lutte contre la maladie et de contribuer à l’élaboration de politiques publiques visant à réduire ces disparités.

Ces dernières années, des travaux ont montré, qu’en France, le cancer – qu’il s’agisse de sa prise en charge, de l’accès aux soins ou de l’exposition aux facteurs de risque – n’échappe pas aux inégalités sociales à l’œuvre dans notre pays. Ainsi, en 2008, l’Institut de veille sanitaire (InVS) a souligné « le rôle majeur [du cancer] dans les inégalités sociales ». Je vous invite à lire à ce sujet un article que nous avions alors réalisé sur notre site Internet (lien).

Face à ce constat, l’ARC a choisi de soutenir plusieurs projets de recherche. Je peux vous citer en exemple, les travaux de l’équipe du Professeur Guy Launoy à Caen (lien) qui cherche à reconstituer les différentes étapes de la prise en charge des cancers du sein et du colon-rectum et ainsi à reconnaître les principaux facteurs responsables des inégalités sociales face à la maladie, en particulier les facteurs liés à l’organisation de l’offre de soins, du dépistage au suivi post-thérapeutique.

Plus récemment, dans le cadre d’un partenariat avec l’Institut national du cancer (InCA), nous avons soutenu plusieurs projets sur la thématique « Cancer et travail ». Les résultats de ses travaux ont été présentés en fin d’année dernière et plusieurs d’entre eux ont pointé les contributions du travail aux inégalités sociales face au cancer : exposition aux cancers professionnels, retour au travail après la maladie, information des travailleurs, accès au dépistage, etc. nous ne sommes pas tous égaux face à ces questions.

Si notre association a choisi de soutenir ces projets, c’est que nous savons que ces fortes disparités constatées présentent un risque d’écueil pour les stratégies de prévention mises en œuvre (comme le dépistage par exemple) ou l’accès aux soins. Nous savons aussi que c’est l’accès de tous aux progrès scientifiques et aux avancées de la recherche médicale qui est en jeu ici.

Nous voulons donc par ces travaux permettre l’adaptation des politiques publiques et contribuer à leur efficacité. C’est ainsi que cette action s’inscrit dans le dernier Plan Cancer 2010-2012 dont la lutte contre les inégalités est un des axes majeurs.

J’espère avoir répondu à votre question.

Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, reconnue d'utilité publique