Cette question est archivée, les contributions sont neutralisées. 

Bernard
Bernard

Bernard

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Conseiller scientifique

Bonjour James,
Les thérapies cellulaires consistent en l‘administration de cellules dans le but de prévenir, de traiter ou d‘atténuer une maladie. Cette définition couvre également la thérapie génique ex vivo qui consiste à administrer aux malades des cellules génétiquement modifiées.
L’objectif est de remplacer des cellules malades ou détruites par des cellules saines. Pour cela on fait appel à l’utilisation des cellules souches, parfois appelées "cellule de jouvence” capables de se multiplier et de donner naissance aux différents types cellulaires constituant nos tissus.
La thérapie cellulaire recouvre de larges domaines thérapeutiques et s‘applique à de nombreux types cellulaires. En cancérologie, les indications les plus avancées sont les hémopathies malignes, les leucémies aiguës myéloblastiques, les leucémies lymphoïdes chroniques, les myélomes avec facteurs de risque ou rechute, les lymphomes non hodgkiniens en rechute et les maladies de Hodgkin en rechute ou réfractaires
Pour les tumeurs solides de l’adulte, des recherches concernent les cancers du sein métastatiques ou inflammatoires, les cancers de l’ovaire et les cancers du testicule ; chez l’enfant, le neuroblastome, les tumeurs d ’Ewing de mauvais pronostic, le médulloblastome et le néphroblastome en rechute ou avec facteur de mauvais pronostic.

Les autres échanges :

Bernard
Bernard

Bernard

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Conseiller scientifique

Bonjour James,
Les thérapies cellulaires consistent en l‘administration de cellules dans le but de prévenir, de traiter ou d‘atténuer une maladie. Cette définition couvre également la thérapie génique ex vivo qui consiste à administrer aux malades des cellules génétiquement modifiées.
L’objectif est de remplacer des cellules malades ou détruites par des cellules saines. Pour cela on fait appel à l’utilisation des cellules souches, parfois appelées "cellule de jouvence” capables de se multiplier et de donner naissance aux différents types cellulaires constituant nos tissus.
La thérapie cellulaire recouvre de larges domaines thérapeutiques et s‘applique à de nombreux types cellulaires. En cancérologie, les indications les plus avancées sont les hémopathies malignes, les leucémies aiguës myéloblastiques, les leucémies lymphoïdes chroniques, les myélomes avec facteurs de risque ou rechute, les lymphomes non hodgkiniens en rechute et les maladies de Hodgkin en rechute ou réfractaires
Pour les tumeurs solides de l’adulte, des recherches concernent les cancers du sein métastatiques ou inflammatoires, les cancers de l’ovaire et les cancers du testicule ; chez l’enfant, le neuroblastome, les tumeurs d ’Ewing de mauvais pronostic, le médulloblastome et le néphroblastome en rechute ou avec facteur de mauvais pronostic.

Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, reconnue d'utilité publique