Cette question est archivée, les contributions sont neutralisées. 

Dr Vincent-Salomon
Dr Vincent-Salomon

Dr Vincent-Salomon

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Chercheur sur les cancers du sein

Bonjour Nicole,
Les lymphoédèmes peuvent la conséquence de l’ablation chirurgicale des ganglions lymphatiques situés sous le bras du même côté que le sein malade.
La principale amélioration proposée récemment pour diminuer le risque de survenue des lymphoedèmes est la technique dite du ganglion sentinelle. Ce ganglion est le premier ganglion de drainage de la lymphe provenant du sein. Il est repéré par le chirurgien soit grâce à l’injection d’un traceur radioactif (de faible niveau d’intensité), réalisée préalablement à la chirurgie, soit grâce à l’injection d’un bleu dit bleu patenté. Le traceur et/ou le bleu sont injectés dans la tumeur. Le traceur ou le bleu suivent ensuite le même trajet que la lymphe et permettent ainsi au chirurgien de repérer le premier ganglion dans l’aisselle qui est radioactif et /ou bleu. Ce ganglion est le ganglion sentinelle. Il va refléter de façon fiable l’état des autres ganglions qui sont situés en aval.
Cette technique permet de ne prélever qu’un ganglion et donc permet de moins endommager le réseau des capillaires lymphatiques, et donc diminue le risque de lymphoedème.

Les autres échanges :

Dr Vincent-Salomon
Dr Vincent-Salomon

Dr Vincent-Salomon

Niveau
0
Score
0
Custom field 1
Chercheur sur les cancers du sein

Bonjour Nicole,
Les lymphoédèmes peuvent la conséquence de l’ablation chirurgicale des ganglions lymphatiques situés sous le bras du même côté que le sein malade.
La principale amélioration proposée récemment pour diminuer le risque de survenue des lymphoedèmes est la technique dite du ganglion sentinelle. Ce ganglion est le premier ganglion de drainage de la lymphe provenant du sein. Il est repéré par le chirurgien soit grâce à l’injection d’un traceur radioactif (de faible niveau d’intensité), réalisée préalablement à la chirurgie, soit grâce à l’injection d’un bleu dit bleu patenté. Le traceur et/ou le bleu sont injectés dans la tumeur. Le traceur ou le bleu suivent ensuite le même trajet que la lymphe et permettent ainsi au chirurgien de repérer le premier ganglion dans l’aisselle qui est radioactif et /ou bleu. Ce ganglion est le ganglion sentinelle. Il va refléter de façon fiable l’état des autres ganglions qui sont situés en aval.
Cette technique permet de ne prélever qu’un ganglion et donc permet de moins endommager le réseau des capillaires lymphatiques, et donc diminue le risque de lymphoedème.

Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, reconnue d'utilité publique